Scolarisation des jeunes sourds : document de réflexion du comité de pilotage de l’Unisda

0
Rate this post

Retrouvez ici le dossier complet sur la réflexion de l’Unisda pour la scolarisation des jeunes sourds

Scolarisation des jeunes sourds

Document de réflexion – version du 7 Décembre 2010 – le site Web

Installé en septembre 2010, le comité de pilotage de l’Unisda sur la scolarisation des jeunes sourds s’est réuni à plusieurs reprises jusqu’en décembre 2010. Il poursuivra ses travaux au-delà de la journée de réflexion et de concertation du 8 décembre, organisée par le CIH (Comité Interministériel du Handicap).

Animé par Cédric LORANT, président de l’Unisda, ce comité de pilotage a mobilisé :

des représentants d’usagers :
- Clémentine Vié, présidente de l’AFIDEO (association française pour l’information et la défense des sourds s’exprimant oralement) ;
- Guy Garnier, président de l’ALPC (association pour la promotion de la Langue Française Parlée Complétée), trésorier adjoint de l’Unisda ;
- Didier Voïta, président de l’ANPEDA (association nationale de parents d’enfants déficients auditifs) ;
- Eliane Kéravec, administratrice du BUCODES (bureau de coordination des associations de devenus sourds et malentendants), trésorière de l’Unisda ;
- François Giraud, administrateur de LEJS (loisirs éducatifs des jeunes sourds), vice-président de l’Unisda ;
- René Bruneau, président du MDSF (mouvement des sourds de France), vice-président de l’Unisda ;
- Françoise Quéruel, secrétaire générale de l’Unisda ;
- Delphine Cantin et Patrice Dalle, vice-présidente et président de l’ANPES (association nationale de parents d’enfants sourds)
- Philippe Boyer, président de la FNSF (fédération nationale des sourds de France).

des représentants des métiers de la communication accessible :
- Guylaine Paris, présidente de l’AFILS (association française des interprètes en langue des signes) ;
- Annie Boroy, responsable pôle codeurs de l’ALPC ;
- Aurore Dupin, présidente de l’ANCO (association nationale des codeurs LPC).

Ce document de réflexion au sujet de la scolarisation et de la formation des jeunes sourds a été rédigé sur la base :
- des expériences et témoignages apportés par leurs adhérents respectifs ;
- des analyses réalisées par les nombreux professionnels mobilisés au sein des réseaux associatifs (tels que : enseignants, enseignants spécialisés, enseignants de/en LSF, interprètes LSF, codeurs LPC, orthophonistes, psychologues, directeurs de services d’accompagnement) ;
- d’une mise en lien entre les réalités actuelles (organisations de terrain et textes de référence) et les attentes des publics concernés.