Allô, je vois ! Bienvenue au congrès 2009

0
Rate this post

L’accessibilité téléphonique fait l’objet d’une mobilisation forte de l’Unisda et des associations nationales de personnes sourdes ou malentendantes. Sans accès au téléphone, toute leur vie personnelle, sociale et professionnelle en est limitée. Ces associations souhaitent la mise en place de centres relais téléphoniques permettant la mise en relation téléphonique simultanée de personnes sourdes avec leurs interlocuteurs entendants, l’intermédiaire étant assuré par des interprètes en Langue des Signes joignables par vidéo ou des opérateurs maîtrisant la transcription écrite rapide. Les pratiques étrangères le confirment, de tels centres relais auront un impact sur l’emploi et la sécurité des personnes sourdes ou malentendantes, qui retrouveront ainsi leur autonomie et leur citoyenneté.

Le Président de la République a confirmé cette attente lors de la 1ère conférence nationale du handicap, le 10 juin 2008, en déclarant que sofrasims.fr « pour que les personnes sourdes et malentendantes aient accès au téléphone, vont être créés des centres relais qui permettront d’assurer en simultané la traduction des conversations. Il s’agit d’une innovation qui est essentielle ». Le gouvernement a inscrit l’accessibilité téléphonique dans le Pacte national pour l’emploi des personnes handicapées et a annoncé la création de centres relais généralistes. Un décret prévoyant un dispositif spécifique pour l’accessibilité des appels d’urgence a par ailleurs été publié au Journal officiel.

Aussi, afin de poursuivre cette mobilisation, les centres relais téléphoniques sont le thème du congrès de l’Unisda : le vendredi 23 janvier 2009 au Palais Brongniart à Paris.

Au programme : les enjeux de l’accessibilité téléphonique, les conditions de son déploiement, ses conséquences sur l’autonomie sociale et professionnelle des personnes sourdes, état des lieux de la mise en œuvre de la loi du 11 février 2005 et plus particulièrement ce qui concerne les appels d’urgence et les relations téléphoniques avec les services publics, coup de projecteur sur quelques exemples étrangers, notamment celui des centres relais des États-Unis, normes de qualité à prévoir dès à présent et impact de cette accessibilité téléphonique sur les métiers du dispositif de communication accessible : interprètes en Langue des Signes Française, codeurs en Langage Parlé Complété et techniciens de l’écrit.

Le congrès est placé sous le haut patronage de Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République. Madame Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur, de l’Outre-Mer et des Collectivités territoriales, Madame Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé et des Sports, Madame Valérie Létard, secrétaire d’État à la Solidarité, et Monsieur Patrick Gohet, délégué interministériel aux Personnes handicapées, parrainent le congrès de l’Unisda.

Avec : les associations nationales de personnes sourdes ou malentendantes, les opérateurs de téléphonie mobile, les administrations et ministères concernés, les acteurs de la politique du handicap ainsi que l’ensemble des partenaires associés à ces travaux. Des démonstrations de centres relais en temps réel seront assurées toute la journée.