Conférence de l’Unisda – Intervention de Cédric Lorant

0
Rate this post

Intervention de Mr Cédric Lorant
Président de l’Unisda
Conférence de l’Unisda du 11 février 2012

Introduction

- Vincent Edin : Merci pour cette bonne nouvelle.
Une journée chargée, je préviens tout de suite pour éviter les mouvements d’humeur après : il se peut qu’on n’ait pas le temps de prendre vos questions, car l’UNISDA voulait faire en sorte que tous les points de vue soient abordés, donc il y a beaucoup d’intervenants. Donc excusez-nous par avance.
Pour ouvrir une journée, il faut un président : celui de l’UNISDA est devant moi.
Cédric, je te laisse présenter les enjeux de la journée.

- Cédric Lorant : Bonjour à tous. Effectivement, nous sommes dans un contexte important sur la définition des attentes des personnes sourdes, malentendantes, devenues sourdes et de la famille, des réflexions que nous menons depuis des années à l’UNISDA. Aujourd’hui, nous sommes à sept ans après la loi de 2005 sur la participation et la vie citoyenne des personnes handicapées, et à cette occasion, nous avons souhaité mettre en place cette conférence sur le thème de la scolarisation des jeunes sourds.
Aujourd’hui, nous voulons surtout rappeler quels sont les besoins des familles, les différents projets éducatifs que nous pouvons valoriser dans notre parcours, sachant que dès la découverte de la surdité, les parents doivent être informés pour organiser et structurer le parcours du jeune sourd.
Toutes ces questions seront évoquées pendant la première table ronde, qui sera donc : l’état des besoins.
Ensuite, il y aura un focus sur l’enseignement supérieur, qui est la dernière étape avant l’entrée dans le monde professionnel. Les questions évoquées seront : l’aménagement des études supérieures et l’aménagement des examens. L’enjeu est bien de faire exprimer les besoins par les associations.
L’après-midi, on entrera dans le vif du sujet sur les moyens à valoriser ou à mettre en œuvre, avec une table ronde sur les professionnels qui interviennent dans le champ scolaire, les différents métiers pourront aussi exprimer leur approche par rapport à la scolarisation.
Pour terminer, une table ronde laissera la place aux institutionnels pour faire un état des lieux de ce qu’ils proposent aujourd’hui, comment les choses sont articulées, comment il y a un lien entre les familles, les jeunes sourds et les organismes institutions.
Effectivement, nous sommes à deux mois et demi des présidentielles, nous avons souhaité faire appel aux partis politiques pour qu’ils expriment leur approche sur la scolarisation des jeunes sourds, donc nous aurons une tribune en cette fin de journée pour clôturer cette conférence sur la scolarisation.
Ce sont donc des questions, et l’objectif est bien de proposer quelque chose à nos jeunes sourds pour qu’ils puissent s’épanouir pleinement autour d’une langue structurée et qui est à valoriser dans notre société aujourd’hui.
Merci beaucoup.