Adapt

0
Rate this post

La circulaire n°’85-302 du 30 août 1985 prévoit des modalités spécifiques pour les candidats handicapés sensoriels.

Chapitre C, point 3 : ( … ) pour les handicapés auditifs, “la participation d’enseignants spécialisés pratiquant l’un des modes de communication, ou d’interprètes diplômés de langue des signes, ou de codeur de langage parlé complété”.

En ce qui concerne l’épreuve d’orthographe, si le candidat ne peut s’y soumettre grâce à l’aide du LPC, elle consistera à recopier le texte écrit de la dictée en corrigeant les fautes qui y auront été préalablement introduites (5 fautes de vocabulaire, 5 fautes de grammaire courante).

Les candidats peuvent disposer d’un temps de composition majoré d’un tiers.

Afin de disposer de ces modalités d’adaptation, le candidat doit joindre à sa demande d’inscription aux examens une attestation médicale établie par le médecin de l’équipe technique de la commission départementale de l’éducation spéciale. Celle-ci peut prendre l’avis, selon les cas, du médecin scolaire du secteur ou du médecin de l’établissement spécialisé.

On peut obtenir la liste des titulaires du diplôme de codeur en LPC au ministère de l’éducation nationale, de la recherche et de la technologie, direction de l’enseignement scolaire, auprès de la CDES ou encore auprès des associations spécialisées. Il en est de même pour les interprètes en langue des signes.

Retour