Français signé 01

0
Rate this post

Entre sourd et entendant qui ne maîtrisent pas la langue de l’autre, se développe une sorte de mélange entre les deux langues qui s’appelle le « FRANÇAIS SIGNE ». Il s’agit de trouver un territoire commun entre les deux langues et que chacun y trouve son compte. Le Français signé va essayer de calquer les signes sur les mots français et donc privilégier l’ordre des mots (on parle en même temps ; c’est la communication bi-modale). Il n’y a presque plus de nuances d’utilisation de l’espace, d’expressions du visage comme en L.S.F. Pour compenser ces manques, on sera amené à épeler beaucoup de mots en dactylologie ou même à créer des mots artificiels. La phrase risque de devenir très longue, visuellement surchargée et fatigante. Avec le Français signé, s’ajouteront aussi plus ou moins de lecture labiale, de communication non verbale, et même éventuellement d’écrit.

Si le Français signé a des limites, il demeure cependant très utile pour des rencontres entre sourds et entendants. Si ce moyen de communication est un peu fatigant pour les uns et les autres, il est plus efficace et bien moins épuisant que la parole et la lecture labiale seules.

Français signé – Témoignage


Quitter